Ce que les comités de direction doivent apprendre des équipes de voltige aérienne

auteurs

  • Jérôme Danon
  • Godé Cécile
  • Lebraty Jean-Fabrice

mots-clés

  • Retour d'expérience
  • Comité de direction
  • Voltige

type de document

ART

résumé

Médecine d'urgence, armée de l'air, sécurité intérieure… En puisant dans les bonnes pratiques des équipes opérationnelles œuvrant dans des contextes extrêmes, les équipes de direction des grandes entreprises pourraient apprendre à (vraiment) travailler ensemble. La capacité d'un comité de direction à travailler comme une véritable équipe a une influence déterminante sur la performance d'une entreprise. Or, l'expérience montre que dans nombre de cas, l'équipe de direction n'en est en réalité pas une. On observe par exemple que chacun expose ses projets et réalisations dans son domaine, peinant à aller dans le sens de l'intérêt commun, le dirigeant en assumant seul la responsabilité. Ou encore que ces difficultés à construire un collectif conduisent le comité à chercher des coupables plutôt qu'à apprendre ensemble, engageant des débats agressifs non constructifs. Ou enfin, que pour respecter un contrat implicite de bonnes manières réciproques, les uns s'interdisent de s'aventurer sur le terrain des autres, étouffant ainsi toute velléité de challenge et de créativité. C'est la capacité des dirigeants à coopérer entre eux qui est ainsi entravée, alors même que la performance repose sur un savoir « construire ensemble ». Une voie d’amélioration du fonctionnement des équipes de direction pourrait être de s’inspirer des bonnes pratiques développées par certaines équipes opérationnelles qui, évoluant dans des milieux incertains, volatils et à très hauts risques, n’ont pas d’autre choix que de fonctionner en synergie.

plus d'information