Intégration post-fusion. Une lecture paradoxale comme moyen pour comprendre le processus d'intégration - Éclairages par une étude de cas longitudinale in vivo

auteurs

  • Thelisson Anne-Sophie

mots-clés

  • Longitudinal case study
  • Mergers and Acquisitions
  • Post-merger integration
  • Paradoxical reading
  • Etude de cas longitudinale
  • Fusion-acquisition
  • Intégration post-fusion
  • Lecture paradoxale

type de document

THESE

résumé

Malgré l’engouement des organisations pour les opérations de fusions-acquisitions (F/A), leur taux d’échec élevé invite à continuer la recherche en proposant de nouvelles clés de lecture. De nombreux travaux soutiennent que les F/A nécessitent de nouvelles approches pour appréhender la complexité organisationnelle et le dynamisme de ces opérations, et plus spécifiquement de l’intégration post-fusion. Cette phase est définie comme cruciale dans le processus car déterminante dans la réussite ou l’échec d’une F/A. Notre recherche propose une analyse des dynamiques inhérentes au cours du processus et plus particulièrement lors de l’intégration post-fusion. Cette étude se place dans une logique intégrative, appréhendant la multiplicité des dynamiques à l’œuvre dans le but de comprendre comment ces dynamiques engendrent ou entravent la réussite de l’intégration post-fusion. Nous utilisons ces dynamiques comme un moyen pour parvenir à capter la complexité inhérente au processus de fusion, et comme une opportunité pour capter le dynamisme de l’intégration post-fusion. Une manière de rendre intelligibles ces dynamiques inter-reliées dans un espace-temps défini est de recourir au concept de paradoxe. Les paradoxes offrent en effet un cadre pour décrypter les dynamiques inhérentes aux organisations. Ainsi, la lecture paradoxale permet une analyse globale des dynamiques à l’œuvre au cours du processus de F/A. La question de recherche suivante est alors posée : « Comment la gestion des paradoxes favorise-t-elle l’intégration post-fusion ? ». La thèse s'appuie sur une méthodologie qualitative d’une étude de cas longitudinale et en temps réel d'une fusion sur 24 mois dès la signature de l’opération. Il ressort de la thèse que la nature évolutive des paradoxes au cours d’une intégration post-fusion, ainsi que leur multiplicité (catégories, acteurs, niveaux), permet de comprendre en quoi ces dynamiques interfèrent dans la réussite du processus d’intégration post-fusion.

article PDF

plus d'information