L'apprentissage organisationnel dans les acquisitions

auteurs

  • Guallino Gabriel

mots-clés

  • Organizational Learning
  • Divestiture
  • Logistic regression
  • Longitudinal analysis
  • Apprentissage organisationnel
  • Acquisition
  • Désinvestissement
  • Lafarge
  • Régression Logistique
  • Analyse logitudinale

type de document

THESE

résumé

La présente thèse étudie l'apprentissage organisationnel dans les acquisitions d'entreprises. Nous avons cherché à mesurer l'impact de l'accumulation d'expérience des acquisitions d'entreprises et la probabilité de désinvestissement future des dites acquisitions au cours du temps. Notre questionnement repose sur l'idée que 4 dimensions vont influencer cette probabilité de désinvestissement : le temps, le nombre d'acquisitions, leur caractère international et le type d'industrie des cibles. Pour construire et valider nos hypothèses de recherches, nous avons structuré notre thèse autour de cinq chapitres : une analyse de la littérature centrée sur l'apprentissage organisationnel dans les acquisitions et les théories sur les désinvestissements d'entreprises; une méthodologie de recherche fondée sur une approche post positiviste (qualitative et quantitative); une étude de cas (l'acquisition par le cimentier Lafarge du groupe anglais Blue Circle); une étude quantitative fondée sur l'analyse longitudinale entre 1994 et 2004 de 140 acquisitions réalisées aux États-Unis, et une discussion sur l'analyse de nos résultats. Sur un plan qualitatif, nos résultats montrent que quatre types de compétence en acquisitions peuvent être envisagés en fonction de l'accumulation d'expérience des acquisitions et du degré de reconnaissance institutionnelle de cette expérience. Nous avons pu observer les nombreux impacts organisationnels d'une acquisition, notamment au cours du processus d'intégration. Notre étude de cas est "exemplaire", car Lafarge possède une expertise dans le champ des acquisitions et des intégrations d'entreprises. Sur un plan quantitatif, nous avons étudié l'expérience pré et post acquisition à trois niveaux (international, métier et expérience totale). Nos résultats montrent que les relations validées entre l'accumulation d'expérience et la probabilité de désinvestir sont de nature quadratique. Trois de nos hypothèses de recherche sont totalement validées : l'expérience totale accumulée post acquisition, l'expérience métier pré acquisition et l'expérience accumulée post acquisition ont une influence significative sur la probabilité de désinvestir une entreprise.

article PDF

plus d'information